10 vérités sur l’hiver québécois canadien-français d’Amérique du Nord

Comment font nos enfants pour jouer dehors ?

D’abord, il faut comprendre qu’on les oblige.

Deuxièmement, les pauvres, ils ne savent pas encore qu’il existe des endroits dans le monde où ça ne prend pas vingt minutes s’habiller avant de pouvoir jouer à l’extérieur 15 minutes.

Savent encore moins que pelleter, n’est pas un jeu (maintenez notre paix sociale s’il-vous-plaît chhuuuuttt !)

maman globe trotteuse blogueuse voyage

Tankini blues

Prendre le large, lever les pattes, larguer les amarres, aller se faire voir ailleurs. Déguerpir.

C’est bien actuel. Impossible à combattre.

J’ai des complices. Mes adorables copains qui forment un couple franco-canadien et leurs trois enfants dont un tout-petit dernier. Ils ont eu envie de déménager leurs pénates en pleine mer. Naviguer sur un voilier pendant des mois. Quel culot !

L’argument ultime (les rejoindre) pour quitter l’hiver québécois et ses congères. Et m’imaginer avec ma passagère clandestine dans la mer chaude. CHHHHAAAUUUDDEEE !

Un seul bémol voire une épreuve féminine pré-départ : le tankini.

Le monde est petit: un Masaï me l’a appris

Le soir, au coin de l’éternel feu de camp qui sert davantage à effrayer les prédateurs qu’à faire cuire des guimauves (vous vous en doutiez), James est fier comme toujours, enroulé dans sa traditionnelle couverture rouge de laine qui caractérise les Masaï.

Réservé, je sens qu’il veut m’adresser une question : (je traduis, il s’exprime en swahili et en anglais).

Les voyages forment les parents!

« Dorénavant, tu seras quelques années sans voyager ! » Prétendait mon interlocutrice.

J’étais sidérée.

Le choc.

Je venais à peine d’apprendre que j’étais enceinte que ce commentaire virulent revenait sans cesse.

Tel un moustique vorace qui me tournait autour. Je ne voulais pas y croire. Moi, dont la maxime est : « Dans la vie ou tu pars en safari ou tu tonds ton gazon… ».

L’aventurière qui prétend pouvoir faire son baluchon en une heure top chrono pour quitter illico. Je m’imaginais maintenant confinée sur mon patio à siroter une crème soda qui ne pétille plus (histoire d’être vraiment pathétique !).

Petit traité pour attirer les Dieux Balinais

Les femmes doivent se couvrir les bras et déposer une ceinture sur les hanches : on ne mélange pas l’énergie du haut et du bas. Les hommes revêtent un couvre-chef, appelé udeng, en guise de respect.

Wayan me présente sa boutiquière. Celle-ci me toise de bas en haut et d’un air affirmé me pointe du doigt les gaines. Oui, gaine comme dans corset !

-(yeux écarquillés de ma part) Vraiment Wayan, je dois porter ça ? Il fait 35 degrés humide. Je vais m’évanouir en plein soleil, c’est ga-ran-ti !

IMG_3796

Bienvenue à bord ! Finaliste aux MIB Awards 2013 catégorie voyage

Nos récits d’aventures aussi voyagent! Maman Globe-Trotteuse est aux commandes d’un nouveau boeing sur une plate-forme WordPress. Ça va flyer…..

Ah oui, un petit vote pour nous svp !!!!!

Nous sommes en nomination dans la catégorie VOYAGE et la catégorie FAMILLE des MIB Awards 2013.

SVP VOTEZ car il s’agit principalement de blogues anglophones. Une petite tape dans le dos, pour un équipage qui blogue en français svp.

Maman Globe-trotteuse sur le site MIB Awards

7 trucs sur Bali pour Stephen PM

Je vous adresse un mémo sympa, afin d’optimiser votre séjour à l’île des Dieux. Je sais que vous êtes en réunion importante à Bali (Indonésie) dans le cadre d’une mission de libéralisation du commerce chez les tigres asiatiques (dixit les communiqués).

En vous imaginant le sarong* autour de la taille, parmi les déesses balinaises et une bouffée d’encens, j’ai vu des étincelles.

L’an dernier, nous avons élu domicile à Ubud l’espace de quelques mois. Eu du bon temps en famille, quelques aventures rocambolesques assurément.