Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


Vice à Miami !

Jouer les jet-set me fait franchement rigoler.

Il fallait voir la tête de Chéri dans le stationnement de l’aéroport à la découverte de notre voiture louée.

Le modèle 2014 d’une grosse américaine (évidemment !) d’une blancheur Colgate avec des enjoliveurs étincelants !

Hey, on se la joue cool !
Hey, on se la joue cool !

-C’est quoi ça ? La dernière recrue de l’émission « Pimp my ride » *? s’exclame-t-il.

-Et tu sais quoi ? Il faut y entrer 3 petites sur la banquette arrière, maintenant ? lui balançais-je en montant le volume de Radio Boum Boum Miami.

Ouais.

Welcome to Miami Beach

Je m’étais promis de faire de notre escapade en Flôôôride un voyage.

Ce qui signifie que ce ne serait pas des vacances (exit le repos, on fera ça à la maison) et qu’il y aurait immanquablement une insertion culturelle.

Un défi à priori.

Avouons-le on a tous l’impression de connaître cet état états-unien. Mais, qui part vraiment à sa découverte ?

J’avais envie de voir le sud de la Floride sous ce qu’elle s’évertue à nous montrer : du bling bling ! Jouer son propre jeu avec ses règles.

L’idée de s’y retrouver  venait de copains originaires du vieux continent qui souhaitent faire découvrir l’Amérique à leurs filles. Une famille de bourlingueurs qui carbure aux destinations extraordinaires. Notre point de rencontre est donc le Sunshine state.

Au cœur du jet set

Nous logeons tous en bord de mer dans des hôtels voisins. La plage blonde est élancée et accueillante.

Pour vous situer un peu, il faut distinguer Miami-centre ville, Miami Beach qui se définit principalement comme un collier d’hôtels en bord de mer et South Miami, le quartier multicolore art déco. Les trois partagent la culture du jet set, de la luxure, du branché.

Lorsque notre copain lance : « Ce matin, j’ai croisé David Guetta au  gym de l’hôtel ». Il n’en fallait pas davantage pour que je veuille en savoir plus sur ce lieu mythique qu’est le Fontainebleau, où ils logent.

david-guetta-liv-42

L’établissement luxueux de 1500 chambres est avantageusement situé entre l’océan d’un côté et le millionnaire row de l’autre côté. Ce dernier est une myriade de petites îles habitées par des vedettes de stature mondiale genre Gloria Estefan, Jennifer Lopez. etc.

L’établissement hôtelier fût fixé sur pellicule dans le film Goldfinger avec l’agent secret 007 et bien d’autres depuis…Les valets parking stationnent les Lamborghini, Porsche, etc. devant les curieux attroupés.

Une légende immobilière ! Mon GUIDE ULYSSE MIAMI me donne un conseil que je confirmerais: il faut presque un GPS pour se retrouver dans ce complexe immense !

S’inviter en catimini…

Voilà donc ma chance :pendant que les papas s’enfuient voir un match des Miami Dolphins à bord d’une rutilante décapotable,  les mamans et les fillettes (elles sont cinq) sont libres de lézarder au soleil.

Je me rend au Fontainebleau avec l’espoir d’y rejoindre ma copine (et de tomber nez à nez avec THE DJ). Le hic, c’est que pour avoir le privilège d’étendre sa serviette sur un de leurs transats situés aux pieds d’une des nombreuses piscines, vous pouvez soit :

A :– Louer une nuitée à 500-1000$ dolllars US (excluant certaines taxes et frais).

B :-Payer le droit d’entrée de 120 dollars US/journée pour vous tremper à la piscine (serviette incluse) (!) pour quelques heures.

C- : Jouer à la madame égarée qui cherche sa copine en poussant un chérubin enjoué avec 2 fillettes à ses trousses qui, mine de rien (incroyable!), passent la sécurité sans rien se faire demander ! À vous la journée où votre sens de l’observation vous servira à retracer des starlettes sous leurs lunettes (griffées) fumées.

J’ai choisi C. Hé hé, des années d’expérience, ça doit servir !

Le majestueux Fontainebleau
Le majestueux Fontainebleau

Je m’empresse de rejoindre l’autre veuve du football. À nous les potins. On ne va pas se priver de faire ce que tout le monde fait ici. Commenter.

-« Spécial, toutes ces lèvres charnues identiques ? ».

-« Super, le cabat Chanel à 1500$ pour déposer son maillot ! »

Étourdie par tant de subtilités, je remarque finalement qu’il y a un moment que j’ai abandonné mes sandales de cuir au bord de la piscine. Je les repèrent des yeux et m’empresse d’aller les cueillir. Le temps d’arriver; elles n’y sont plus…

Je constate pourquoi. Deux garçons enrobés se les lancent dans la piscine en se trouvant tellement malins.

(Regard furax)-Hummmm, Mes san-da-les svp !%&|!! (je vous épargne la traduction)

-Regards un peu gênés. Ils s’exécutent.

-Où sont vos parents ?

-Ils me pointent un homme au teint basané que j’imagine bien être le cheikh d’un royaume quelconque en vacances au pays du vice.

Je m’empresse de lui relater l’anecdote dont j’ai fais les frais.

Il laisse sortir un « Sorry » non convaincu.

Ce qu’il a fait ensuite ?

Rien. Pas un mot aux petits princes !

Je repars avec mon incrédulité et me dis qu’une de mes résolutions sera d’être plus vindicative en 2014 (vous êtes témoins !).

Pour me changer les idées noires du genre « comment empoisonner des petits princes » j’acquiesce aux demandes des fillettes de les surveiller patauger dans une piscine plus éloignée du complexe.

Bébé dort dans sa poussette et je m’assois sur le bout d’une chaise longue. IMG_5854Personne dans les parages.

Au bout de 5 minutes un des G.O. visiblement mal à l’aise vient de voir et m’avise que je ne peux pas être là.

(Mince, je me fais prendre !)

-La chaise est réservée madame.

Je regarde autour de moi. Personne. Pas une serviette. Rien. Des chaises blanches et inanimées. Une bonne vingtaine.

-Oui, c’est désert, mais quelqu’un a réservé le coin (comprendre payer 200$ pour en avoir l’exclusivité journalière). Et vlan.

Je me lève d’un bond (ouf, on ne m’a pas repéré-fausse alerte).

Et je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est pas facile la vie des gens riches et célèbres avec toutes ces règles.

Encore moins aisée, celle des illégaux de bords de piscine.

À suivre…

 

Signé,

Maman Globe-trotteuse version tentative jet-set

*-Pimp my ride est une émission de télévision étatsunienne animée par un rappeur qui donne un lifting intégral à une voiture devenue la honte du bithume.

*Astuce MGT: En louant ce super bolide avec ma carte CAA AVANT le départ, j’ai économisé beaucoup en plus de me voir offrir un plein d’essence et la location du siège enfant (booster) gratuitement (mais j’ai amené la coquille pour bébé) ! De plus, cette carte est valide aux États-Unis. Notez que la location pouvait être annulée sans frais à 24 heures d’avis.

 

L'établissement est couru pour de multiples tournages...
L’établissement est couru pour de multiples tournages…
Il y a une super ambiance en soirée dans le hall lounge de l'hôtel...
Il y a une super ambiance en soirée dans le hall lounge de l’hôtel…
Youhou David ! Je suis là moi....
Youhou David ! Ze suis là moi….bébé Laëtie 8 mois

 

By night !
By night !

 

Laisser un commentaire