Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


Se faire exploser ses valeurs

J’ai saisi l’horreur.

Elle a fait voler en éclats mes valeurs.

Des corps déchiquetés, une noirceur, un silence de mort. En quelques secondes, trente-six innocents perdent la vie. Des dizaines d’autres deviennent dépossédés de l’amour de leur vie, de leur chère maman ou de leur petit frère adoré.

D’autres, comme moi, ont perdu leur insouciance.

L’aéroport international de Domodedovo (Moscou) vient d’être la cible d’un attentat barbare. Vécu en direct, gracieuseté des médias sociaux. Des atrocités plein l’écran. Horrible, je vous dis.

twit domodedovo

Nous sommes le 25 janvier 2011.

Je dois me concentrer, je suis au boulot, en plein conseil d’administration. Ma boîte de courriel déborde soudainement de messages d’amis: « Êtes-vous partis pour la Russie ? ».

J’ai le regard absent. La peur au ventre.

Partir ou rester ?

Dans une semaine pile, moi, Chéri et nos filles de deux et trois ans devons fouler le sol, désormais souillé, des arrivées internationales.Précisément à cet endroit, où vient de rouler la tête du kamikaze qui s’est fait exploser.

Guerre de territoire, revendications tchétchènes. Je ne comprendrais sans doute jamais assez.

Ce soir, c’est aussi mes valeurs que ce martyr a bousillé.

Découvrir la planète, bourlinguer en famille et clamer haut et fort qu’il n’y a rien de plus amusant; c’est ma maxime.

Je déchante carrément. C’est quoi ce bordel ? La question est sur toutes les lèvres « Vous n’allez pas en Russie, j’espère ?» demande notre entourage stoïque. Une collègue tente de me rasssurer « C’est fini Caroline. Le triste évènement a eu lieu ».

Tout est planifié depuis des mois pour notre quatuor.

Cette envie de croire que c’est un acte isolé. Mais, ce serait oublier la bombe de mars 2010 dans le métro moscovite. Deux femmes s’étaient enlevé la vie tuant 40 personnes.

Arrivée solonnelle

La poussière retombée, je m’empresse de vérifier la cote de sécurité du pays sur le site du Ministère des Affaires étrangères du Canada. C’est vert, elle n’a pas bougé d’un ioata. On recommande simplement d’éviter les aéroports et les transports publics aux heures de pointe. Je fais comment au juste pour arriver sans passer par l’aéroport ?

Domodedovo est un aéroport tout à fait moderne et… normal. Rien à signaler. Sauf peut-être toutes ces fleurs qui jonchent le sol.

In memorium.

Tout est déjà reconstruit, malgré les dommages importants.

Fierté nationale oblige.

Ça sent la peinture. Ella, du haut de ses presque 4 ans, nous demande pourquoi les gens laissent de si belles fleurs par terre ?

Je me cache le visage pour ravaler mes sanglots. J’ai un haut le coeur.

Maman Globe-trotteuse ne saura pas répondre.

Chéri détourne le regard.

Jamais je n’oublierais la leçon.

La liberté (de penser, de bouger, de se déplacer) a un prix.

Celui de croire en ses valeurs : le monde peut être meilleur; il ne faut pas renoncer à vivre.

C’est fondamental.

Ce kamikaze a donné un prix à mon envie de voyager. Il m’a fait réaliser qu’il s’en faut de peu pour tout foutre en l’air. Il a fait de moi une aventurière plus consciente, qui connaît son privilège de se vautrer dans la liberté. J’espère seulement qu’elle ne me glissera pas d’entre les doigts.

Une maman qui saura un jour expliquer que ce monde, si merveilleux soit-il, comporte son lot de tragédies.

Bien malheureusement.

 

Signé,

Maman Globe-trotteuse

 

Hommage aux victimes de l'attentat terroriste.
Hommage aux victimes de l’attentat terroriste.

Laisser un commentaire