Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


maman gloobe-trotteuse

Ramasser les déchets lors d’un voyage en famille au Costa Rica: le feriez-vous ?

Ramasser les déchets lors d’un voyage en famille au Costa Rica

À la maison, nous prônons des valeurs de développement durable: recyclage, économie d’énergie, compostage, encourager la fermière du coin, etc. Mes filles connaissent les couches de coton et les vêtements déjà aimés.

Cet été, nous intégrerons comme nouveauté le baril récupérateur d’eau pour arroser notre potager bio.

Je suis de celle qui crois que l’on peut faire une différence, si infime, soit-elle.

Une leçon verte signée la Pura Vida du Costa Rica

Mon appréciation du Costa Rica est indéniable. Ce pays d’Amérique centrale est en voie de donner une fière leçon verte !

Le 22 avril a été décrété jour de la terre. Ainsi, il est souhaité que naissent de multiples initiatives locales pour prendre soin de notre planète (Jour de la Terre Québec).

ll y a quelques années,  nous voilà  en ce jour honorifique dans la luxuriante région de Guanacaste sur une plage de sable blanc à ramasser, non pas les coquillages, mais bien les ordures !

Oui, vous avez bien lu.

Le personnel demande un coup de main pour traquer les vestiges laissés par les humains lors de leurs derniers séjours à la plage (j’ai droit au sac et gants de plastique pour ma mission). Au travail les touristes!
voyage en famille costa rica
Sur la plage dans la région du Guanacaste au Costa Rica; nous ramassons les ordures pour faire honneur au Jour de la Terre !

Je vous passe les détails, mais croyez-moi, ce geste a eu l’effet d’un électrochoc pour mes senoritas: Qui donc jette ses trucs sur la plage ? Pendant 2 heures nous ratissons, sous un soleil de plomb, la promenade de sable si chère à notre bonheur de voyageur. 

Par la suite, j’ai davantage remarqué les autres initiatives écologiques existantes. Dans tous les corridors de l’hôtel, il y avait des poubelles de recyclage (verre, papier, plastique).Les bouteilles de plastique étaient disponibles sur demande seulement (vu l’eau potable accessible partout).

Dans les quartiers résidentiels, des missives  accrochées aux poteaux téléphoniques rappellent aux citoyens de préserver l’eau potable.

Lors de mon dernier séjour à l’été 2013 de nouveau dans cette région du Costa Rica, le constant est encore plus évident: même dans les campagnes lors d’une visite au ranch, nous retrouvons les contenants pour recycler.

voyage en famille costa rica
Le Costa Rica est un pays novateur en matière verte!

Un voyage en famille où la nature a sa place…

Journée sacrée oblige, l’hôtel avise que ce soir la centrale électrique ne fonctionnera pas, en vue de donner un coup de pouce au jour de la terre.

À la brunante, des chandelles constituées de sacs de papier brun remplis de sable sont disposées partout autour de la piscine.

D’abord le silence; les gens chuchotaient par réflexe de ne pas troubler ce moment précieux. Que le ciel étoilé, le bruit des vagues et cette chaleur tropicale envoûtante. Absolument délicieux.

Les mapaches (de la même famille que les ratons-laveurs) s’en donnaient à cœur joie et prenaient d’assaut le site n’y voyant là qu’un signe de bienvenue, eux qui sont si à l’aise la noirceur venue.

C’était magique !

Signée,

Maman Globe-trotteuse

PS- Je m’engage à vous reparler d’ici peu de d’autres alternatives vertes…

 

4 réflexions au sujet de “Ramasser les déchets lors d’un voyage en famille au Costa Rica: le feriez-vous ?

  1. Très bonne idée de sensibiliser les enfants de cette façon. J’imagine que cela a du être une expérience forte pour tes filles ! Lorsque j’étais étudiante, je faisais de l’animation dans des centre de vacances pour enfants. Et avec des ados, nous avions nettoyé un bois en ramassant des déchets. Les jeunes étaient effarés de voir les sacs poubelles se remplir les uns avec les autres !

  2. Merci Une Bordelaise à Paris….bien que l’expérience date d’il y a deux ans, elles s’en souviennent très bien ! J’ai encore un peu de difficulté à comprendre comment on peut laisser ses déchets sans se soucier…mais je sais bien qu’il s’agit de mon éducation. À Bali notamment, nous avons vu des horreurs environnementales et peu d’éducation malheureusement…Bref, nous faisons ce que nous pouvons de notre côté…bisous xx

  3. Je pense qu’il faut qu’on arrête de parler à nos enfants, avec toujours un discours culpabilisant. Ce qui marche le mieux c’est l’action, l’observation concrète. Voir les déchets sur la plage, les ramasser (et inconsciemment les compter) me semblent bien plus efficace que de dire « il ne faut pas jeter par terre ».
    Je n’ai jamais eu l’occasion de faire de telles actions cependant, quoique ma fille ne supporte pas les papiers par terre et en forêt ou campagne les ramasse pour les jeter plus loin (elle a 2 ans et on a encore un peu de mal à s’y faire).

Laisser un commentaire