Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


NY6

L’exposition d’Alexander Mc Queen au METmuseum

NY6The Metropolitan Museum of Art

Il fait 40 degrés en cette journée de juillet. Nous avons envie d’une visite culturelle de la Big Apple. Quoi de mieux que s’évader au musée ?

www.metmuseum.org

Situé au coin de Fifth Avenue et de la 82ème rue, le met museum est un des colosses dans le genre au niveau mondial.

Le coût d’entrée est de 25 $ par adulte et gratuit pour les enfants. Avec ses cinq étages et ses 2 millions d’objets, vous ne serez pas en reste ! Ayant eu vent de l’exposition spéciale sur l’enfant terrible du design, Feu Alexander Mc Queen, je souhaite voir de mes yeux de québécoise,cette exclusivité new yorkaise.

Chéri, de son côté, souhaite amener la grande soeur s’impressionner devant les momies d’Égypte (en fait, j’ai perdu à roche-papier-ciseau et je dois trimballer notre Coco…).

Mademoiselle la préposée à la billetterie m’apprend aussitôt qu’il me faudra patienter plus de 90 minutes à la queue leu leu, pour espérer me pâmer devant des fringues hors de prix…

-Il n’y a aucun moyen pour passer devant la file ? lui dis-je, en pointant Alexandrine Fay , 2 ans et demi, qui fait déjà la moue.

-Oui, mais vous devez être membre. Il vous en coûtera dix dollars de plus.

-Dix dollars pour m’extraire de cette marée humaine ? répondis-je les yeux désorbités. Big deal Mam…(en plus j’aurais une nouvelle carte VIP !)

Il n’en fallait pas plus pour que je devienne membre du musée.

L’exposition Alexander Mc Queen

Quelle époustouflante exposition !

Le terme expérience définit ce que vous allez vivre…

Alexandrine Fay est dans mes bras* et me serre fort. Nous entrons dans une pièce sombre et froide. Les œuvres magistrales du designer britannique trônent les unes aux côtés des autres…Si le nom de ce bonze de la mode vous dit quelque chose, sans être persuadé que vous vous souvenez de ces créations, rappelez-vous un look très trash et dark, bien que plusieurs pièces soient plutôt aériennes.

Une musique à tue-tête nous attend au détour d’une salle ainsi que l’apparition d’hologrammes, sans compter les images de femmes se baignant (ou se noyant, c’est pas clair…).

Un brin angoissant lorsqu’on se remémore que ce créateur s’est malheureusement donné la mort à 40 hivers.

La petite et la grande furent toutefois ravies ! Moi, subjuguée par tant de créativité, Alexandrine croyant qu’elle a accès au placard d’une princesse en exclusivité.

Comme quoi vous y trouverez votre compte.

Signé,

Maman globe-trotteuse

blog.metmuseum.org/alexandermcqueen/

*On peut visiter les salles d’exposition avec la poussette, toutefois, une minorité expositions ne sont pas accessibles faute d’espace.

Laisser un commentaire