Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


Tomber en amour avec Freo

« Je reste avec elle » me dit chéri en me regardant droit dans les yeux.

-« Quoi ? Tu l’aimes tant que ça ».

-« Si. »

Nous sommes à attendre de remettre les clés à la proprio de l’appartement (ici la vue-la mer au loin) que Vue de notre appart, au loin la mer ! et voua pervecez la Grande roue ?nous occupons depuis voilà déjà plus d’une semaine.

kangourous7

Histoires de kangourous

La culture aborigène est fascinante.

À Perth, on la croise à tous instants notamment dans les boutiques de souvenirs touristiques. Des boomerangs aux couleurs d’eau et de feu (qui servent pour la chasse).

Des peintures où s’éclatent le bleu, le jaune, l’ocre. Des didgeridoos (instruments de musique) égayés d’animaux roux, bruns, terre. Des teintes chaudes comme le soleil ardent en plein été australien.

Tarzan & Jane Globe-trotteurs dans la jungle de Sumatra

Tarzan & Jane Globe-trotteurs dans la jungle de Sumatra

Je vous mets d’entrée de jeu dans le secret des Dieux. La jungle de Sumatra Nord fût l’hôte de notre voyage de noces.
Mariés, sans crier gare, il y a plus d’un an aux Bahamas, nous n’avions jamais officialisé la traditionnelle épopée qui doit suivre la cérémonie et sceller l’union via un voyage « ça passe ou ça casse ! ». Voilà l’occasion taillée sur mesure pour des souvenirs anecdotiques tel que souhaité.

Notre sympathique Néné (grand-maman en bahasa indonesia) ayant traversée la planète pour rejoindre la famille Globe-trotteuse; quoi de plus naturel que de lui fausser compagnie ?

Je veux dire, lui donner la possibilité d’offrir des tonnes de glaces choco et laisser sauter sur le lit ses petites adorées, sans remords ! Toutes trois affichent un sourire béat à la pensée que la voie sera libre.

Ubud9

La famille Globe-trotteuse s’installe à Bali (Indonésie)

Le 31 décembre, nous étions ravis d’arriver sur l’île des Dieux pour y vivre une expérience d’intégration culturelle de six mois.

Heureux d’être arrivés à Denpasar, Bali après 2 jours de voyage autour du globeÀ l’aéroport, quel soulagement d’avoir rapidement aperçu la pancarte nous identifiant. Le chauffeur nous adresse un large sourire, il attend patiemment. Nous avons doublé la file des visa on arrival en demandant notre visa à partir du Canada (payant mais possibilité de 60 jours au lieu de 30 jours). On ne le regrette pas du tout en voyant la horde de voyageurs en attente aux douanes.

Il faut toutefois déposer les nombreuses valises (4) sur le toit de la petite voiture. Le chauffeur se concentre à faire tenir le tout avec des bouts de corde de plastique. On devrait constater rapidement si c’est vraiment l’île des Dieux, puisqu’il faudra un miracle pour que tout ce bazar tienne en place !

hopital4

La vraie aventure : l’hôpital Royal de Bali

Je vous raconte parce que l’histoire finit très bien.

Et puis, il s’agit d’une authentique aventure de voyage. Digne de la catégorie des imprévisibles et de celle qui surligne les différences culturelles. Bref, qui confronte le confort tranquille.

Notre fille aînée est une gazelle.

À quatre ans, elle a déjà couru son premier petit marathon à l’Université Laval. Une sprinteuse. Voilà le problème : le footing en tong c’est assez sportif ! Mercredi soir dernier, une vilaine chute au mauvais endroit la blesse, lui infligeant des lésions profondes. Par chance, sa maman venait d’aller la récupérer chez sa copine pour dîner.

NY1

Central Park : chouchou des familles

New York à 30 degrés

Que font les familles New Yorkaises en temps de canicule ?

Elles envahissent Central Park.

En ce superbe dimanche, nous profitons également des attractions de cet immense étendue de verdure, véritable luxe au coeur de la ville. Visiter en profondeur cet emblème requiert quelques journées (avec mon mode slow traveling souvenez-vous). Nous adoptons les attitudes locales, afin de bien nous imprégner. Et flâner à Central Park, c’est un must !

Procurez-vous sur place une carte au prix de 2$ ou visitez-le centralpark.com pour bien planifier votre sortie. Il faut marcher, donc il est préférable de choisir ses attractions;elles sont nombreuses !

L’exposition d’Alexander Mc Queen au METmuseum

L’exposition d’Alexander Mc Queen au METmuseum

Il fait 40 degrés en cette journée de juillet. Nous avons envie d’une visite culturelle de la Big Apple. Quoi de mieux que s’évader au musée?
Situé au coin de Fifth Avenue et de la 82ème rue, le met museum est un des colosses dans le genre au niveau mondial.

Le coût d’entrée est de 25 $ par adulte et gratuit pour les enfants. Avec ses cinq étages et ses 2 millions d’objets, vous ne serez pas en reste ! Ayant eu vent de l’exposition spéciale sur l’enfant terrible du design, Feu Alexander Mc Queen, je souhaite voir de mes yeux de québécoise,cette exclusivité new yorkaise.

Chéri, de son côté, souhaite amener la grande soeur s’impressionner devant les momies d’Égypte (en fait, j’ai perdu à roche-papier-ciseau et je dois trimballer notre Coco…).

Mademoiselle la préposée à la billetterie m’apprend aussitôt qu’il me faudra patienter plus de 90 minutes à la queue leu leu, pour espérer me pâmer devant des fringues hors de prix…