Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


5 façons de gâcher son voyage en famille

Il y en a mille et une; des façons de gâcher son voyage en famille! Mais bon, je n’avais pas toute la journée!

Oh que Oui!

Ca se peut!

Je reçois de nombreux commentaires à titre de confidente globe-trotteuse et comme parfois, le malheur des uns fait le bonheur des autres, et bien je vous partage mon TOP des flops!

1-Confondre voyage et vacances

Basic?

Oui, mais encore faut-il s’enligner vers un séjour approprié. Exemple, Julie rêve de son pina colada sur sa chaise longue avec son nouveau tankini, tandis que Benoît a si hâte de cocher les unes après les autres les villes italiennes qu’il visitera (incluant: musées, sites historiques et tous les stands de gelato). On part de loin, avant même de mettre le pied dans l’avion. Les enfants quant à eux rêvent de faire du ski alpin. Voyez le genre: on a oublié de bien évaluer (et respecter!) les besoins de tous!

Pour vivre un beau séjour, il faut s’assurer que tout le monde est au même diapason.

Plus facile à dire qu’à faire!#jevousauraisavisé

mamanglobetrotteuse.com
Plage ou Ville? Là est la question!

2-Vouloir reproduire votre ti-confort maison!

Donc là, vous partez avec les enfants paquetés dans les valises (c’est une image, on se comprend? faites-pas ça pour vrai!) et vous vous dites « Je ne veux surtout pas oublier quelque chose! »

Ce qui vous amène à oublier le plus important: voyager léger.

Donc, vous traînez trop de jouets, de vêtements, de médicaments, de doudous (Junior les veut toutes!), toutous (qui reviendra en nid à puces-beurk!) et trop de peurs, d’angoisse.

Et pas assez de lâcher-prise. Tiens, donc.

3-Vous avez omis de le dire aux enfants!

Oui, ça se peut! certains parents y vont rapidement sur les explications envers leur progéniture concernant la prochaine escapade familiale.

Demandez aux écolierss de retour du sud, dans quel pays ils étaient et continuez en demandant où se situe ce pays sur la carte, quelle langue on y parle et quel est le plat national et….vous en aurez perdus la majorité dès la première phrase!

En tant qu’adulte, on se prépare, on z’yeute des blogues, on lit, on fréquente les sites de voyages…mais pas eux!

On oublie trop souvent (avouons-le) de faire un compte-rendu sur la destination à notre progéniture (en âge de comprendre!) mais, même les bouts de choux en comprennent pas mal plus qu’on pense.

Ainsi, avec un peu d’investissement, vous allez éviter que pour les enfants; Cuba, Mexique, République ou Fort Lauderdale ce soit du pareil au même!

mamanglobetrotteuse.com
Où suis-je maman?

4-Vous ne vous dégagez pas de temps pré-départ ! (et vous partez essouflé! c’est pas chic!)

Votre patron lève les yeux à l’idée de vous voir prendre un deux semaines en ligne (#jalousie).

Vous travaillez donc jusqu’à 18:00 la veille de votre départ, ensuite vous passez à la pharmacie, pour finir dans un magasin grande surface puisqu’on vient de découvrir que les sandales de Jérémy sont désuètes.

À 22:00, vos bagages ne sont toujours pas prêts (non, un tas de linge ne compte pas pour le titre de bagages).

Bref, la broue dans le toupet. C’est tout sauf une ambiance désinvolte de quelqu’un qui s’en va relaxer, se changer les idées, découvrir le monde. Finalement à minuit vous réussissez à avoir un bagage dans le sens du monde.

Bon. Départ pour l’aéroport, votre vol est dans quelques (petites) heures. Vous prendrez deux jours à vous en remettre.

Sur sept. Ishhh…. Beau gaspillage.

Arrêtez-moi ça tout de suite. Callez malade au boulot la journée (minimum) de votre départ.

Retenez cette règle fondamentale. Ever.

mamanglobetrotteuse.com
Paqueter les enfants!

5-Vous êtes pathétiquement zéro préparés pour rentabiliser votre investissement!

Mise en scène: vous arrivez enfin à Walt Disney. Les petits jubilent.

Vous êtes ravis que la préposée à l’accueil vous offre une carte des sites, car vous n’avez aucune idée par où commencer. Aucune idée non plus des astuces à considérer tels: les fast pass, les magic hours, les manèges (plates) à éviter. Votre princesse en pleurniche une claque lorsque Cendrillon vous refuse pour le dîner à son château (vous deviez réserver, il y a plusieurs mois). #Fail

Mieux encore, vous prévoyez promener bébé en poussette à Bali (alors que les trottoirs sont juste pas possible) ou vous pensiez que les enfants apprécieraient courir à Central Park-pendant que vous, vous imaginez défiler les scènes mythiques de films (mais bon, un parc est un parc et au bout d’une heure, ils veulent faire autre chose!).

Donc, on fait quoi à NYCity avec des kids? C’est bien de se poser la question AVANT d’être au centre de Time Square.

Next time, consultez bien les z’internets sur votre sujet.

voyage en famille
Pour faire un câlin à Belle (en privé lors d’un repas au Château) nous avons dû réserver longtemps d’avance!

Signé,

Maman Globe-trotteuse

Ps-Vous n’allez pas me laisser comme ça? Il faut me partager votre commentaire, histoire, etc. (au pire trouvez-vous un pseudonyme pour envisage raconter…ah ah)

Hummm.est-ce que toutes nos valises arriveront à bon port ?
Allez! Bon voyage/vacances les voyageurs!

9 réflexions au sujet de “5 façons de gâcher son voyage en famille

  1. Caroline!!! est-ce que je peux te laisser appeler mon boss pour lui dire que je serai malade la veille de notre départ en Afrique???

  2. De notre côté il ne faut pas négliger les jours fériés! Dans certain pays, le Costa Rica pour ne pas le nommer… pas de transport d’autobus pour certains parcours les jours fériés. Nous avions quitté un petit bled où n’y a des autobus qu’aux 3 jours… nous nous sommes retrouvés au bord d’une autoroute à faire du pouce, car pas d’autobus pour notre transfert… Nous nous étions pourtant renseigné, mais pas tous nous disaient les mêmes infos! Alors nous avons montrés aux enfants à faire du pouce!!!!!!! Une belle aventure qui s’est bien terminé, car papa maman avaient tout de même déjà voyagé comme cela auparavant!

  3. Bonjour! Un truc que nous avons fait une seule fois: débarquer de l’avion et devoir prendre le tram en plein heure de pointe; avec nos valises, la poussette et Junior. On ne s’est pas fait d’amis cette fois-là! Et nous, on était d’une humeur massacrante! Evitez les heures de pointe avec les valises ou sacs à dos. Vaut mieux prendre un café à l’aéroport et attendre que le calme revienne dans les moyens de transport publics. Annie

Laisser un commentaire