Suivez toutes les nouvelles concernant la parution de mon livre "Globe-trotteuse: Aller-Simple pour l'Afrique" en cliquant ici.


12 questions qui tuent à Maman Globe-trotteuse

Je réponds à vos moues de curiosité (en rediffusant ce texte).

Continuez de m’écrire, de m’arrêter dans la rue au Québec ou ailleurs, j’aime échanger et connaître vos projets…

Entrevue : « Mettons ça au clair ! ».

1-Tu es courageuse de voyager en famille ? ! $*? »!

Une question ou une affirmation que vous me faites souvent . Je réponds :

Non. Je ne suis pas courageuse. Le courage (et le bon sens pour certains) serait de suivre une routine, une maison digne d’inviter Martha Stewart, de ne pas chambouler l’horaire (souvent) de toute la famille-ceci inclut un poupon, de faire plus d’économies.

Et j’en passe.

La sagesse quoi.

Bref, le courage, ce serait de rester ici. Voyez bien; je suis une froussarde de haut niveau. Toujours à la recherche d’un endroit pour nous accueillir. Puis, faire la lessive de 2 valises, c’est plus aisé que d’astiquer une chaumière de deux étages.

NB : Note à moi-même arrêter de faire des bébés ou trouver un commanditaire, ça commence à facturer solide 5 billets d’avion….

Aéroport de Denpasar, Bali
Aéroport de Denpasar, Bali

2- Es-tu riche coup donc ?

Ah, ah, elle est bien bonne celle-là.

Non.

Pas de mécène caché dans mon placard non plus. Ni de compte en Suisse ou de paradis fiscal aux Bahamas.

Suivi de l’incontournable : « Votre mari, il fait quoi au juste ? » comme si ma bourse ne me suffit pas. Une remarque rétrograde. Malheureusement.

Je voyage depuis mes seize ans. Trente-six pays au compteur. Peut-être une vingtaine en couple. J’ai (essayé) dormi dans des endroits épouvantables et plus récemment dans des 5 étoiles. Préfère les 3 étoiles.

Chéri a un honnête boulot (lire-n’est pas rentier !).

On fait des choix. On a appris à compter. Et surtout à recompter. J’avoue que parfois je regarde les téléviseurs à écran plat et les meubles de designer du coin de l’oeil. Il s’agit d’un mode de vie, où les voyages sont au coeur. Nous continuons notre tour du monde en dilettante : une destination à la fois.

By the way, vous êtes plus riche que vous pensez. Budgetez, analysez honnêtement où vont vos deniers. ET ASSUMEZ VOS CHOIX.

Je me souviens d’avoir répondu si souvent à mes collègues au bureau que je ne sortais pas dîner au chinois, car justement, mon budget serré visait à me permettre d’aller dîner en Chine.

NB : Note à moi-même, me souvenir d’imprimer des tonnes de photos lors de ma retraite qui me remémoreront où sont passés tous ces billets verts.

3-As-tu un boulot coup donc ?

Oui, mais.

Oui, je bosse pour le même employeur depuis 1999.Toutefois, au cours des dernières années, j’ai bénéficié d’un congé différé, sans solde et de maternité (x 3). Toujours en vigueur.

N’oubliez pas, il y a une vie en dehors de la blogosphère. Au Québec, l’argent ne pousse pas dans les arbres (et l’hiver rien ne pousse tout court).

Oui, je suis au courant : toute bonne chose a une fin.

N.B. : Note à moi-même; consulter pour savoir quoi répondre à 3 petites qui croient que le boulot de leur mère c’est de raconter des histoires aux parents pour que leur famille s’envole vers des destinations aux noms exotiques.

4-Mais  tu n’as  pas peur de voyager à l’étranger avec tes enfants ?

Oui et Non.

Peur de quoi ?

Des préjugés, jadis.

Maintenant, j’ai davantage confiance. Encore récemment, un ami d’enfance m’arrêtait dans la rue pour me dire que sa femme croyait que j’étais zinzin de trimballer les mini globe-trotteuses. J’espère avoir été rassurante.

Peur des gros méchants ? Oui, depuis que j’ai eu un mon premier marmot. Et ils sont de toutes les nationalités (les méchants, pas mes marmots!). J’ai même peur, d’avoir peur. Tout le temps. Tout partout. Je vous invite à lire mon billet « Se faire exploser ses valeurs pour comprendre ».

Mon radar de maman globe-trotteuse est assez fiable. J’en ai vu des vertes et des pas mûres (ici et ailleurs). Dans le doute, je m’abstiens. Lorsqu’ il y a eu un attentat en Russie, une semaine avant notre arrivée, j’ai eu de sérieux doutes. Nous y sommes allés finalement après vérifications.

Ça me fait marrer quand on s’inquiète que l’on quitte pour le Japon (2ème puissance mondiale) alors que personne (je répète personne !) ne DIS RIEN D’ALARMANT lorsque nous quittons pour la ville de New York; triste siège du plus imposant attentat terroriste au monde.

Je crois que la peur vient de l’inconnu. Lorsque chez soi devient un peu partout, les craintes baissent et les similitudes viennent plus naturellement.

Je cultive l’optimisme du mieux que je peux. Et la confiance en moi-même et en autrui.

C’est juste un angle à adopter.

Note à moi-même : relire ce que je viens d’écrire en cas de doutes.

 

Ella à la cathédrale St-Basile, Moscou
Ella à la cathédrale St-Basile, Moscou

5-C’est pas des vacances partir en famille ?

Être avec les personnes qui comptent le plus pour moi sera toujours ma priorité. C’est vrai qu’il faut faire la différence entre vacances et voyage. Je vous réserve un billet sous peu à ce sujet.

Si partir en famille vous épuise, c’est simplement que la formule doit être revue. Il y a une formule qui convient à tous les profils familiaux. S’agit d’arrimer les bons éléments. Je vois nos voyages comme une bulle intemporelle qui recharge le capital « p’tits bonheurs ».

Note à moi-même : Continuez !

Garçonnet de Sumatra
Garçonnet de Sumatra

6-Quel est ton meilleur conseil de voyage ?

Less is best soit en emporter Moins c’est mieux.

Je crois que je pourrais vivre sur les réserves du sac à couches imposant et du sac à mains de la maman qui attend devant moi chez le médecin (très représentative me disent mes copines). Sérieusement les parents c’est quoi cette maladie du sac-à couches-armoire-bunker-de-survie-30-jours ? Allo la bursite à l’épaule. Cessez d’être une maman escargot devenez une maman cigale.

Je vous offre un deuxième conseil graaatisssee != En voir moins, c’est mieux. Diminuer vos attentes, minimiser le programme, re-la-xer. Que vous soyez à Rio ou sur le bord de la Seine; profitez de la journée qui s’offre à vous en mode découverte sur le idel.

Note à moi-même : annoncer sur Kijiji mon sac à couches qui n’a jamais servi.

7-Quand te calmeras-tu les valises ? (comprendre tes enfants vont devenir scolarisés et vous ne pourrez plus voyager…)

On peut apprendre les maths en comptant les fleurs dans un champ de lavande (méchant défi), la géo en scrutant l’écran de son siège d’avion qui indique d’où on vient et où on va et l’anglais en jasant with a new friend.

L’école de la vie, décerne aussi des diplômes reconnus.

Bien sûr, nous ferons le maximum..humm (*toux *toux)…bien sûr nous ferons le maximum, pour que ça continue (l’école ET les voyages ex aequo).

Note à moi-même : Mince, justement un des prochains départs dans le colimateur actuellement tombe pile dans l’année scolaire !

Les voyages forment les bébés !
Les voyages forment les bébés !

8-La meilleure destination pour un voyage en famille ?

C’est celle où vous serez tous là à musarder ensemble (mon article à ce sujet) sur la même longueur d’ondes. Sérieusement, le voyage n’est que le prétexte à buller en famille.

Au final, l’endroit aussi bucolique soit-il, doit être un souvenir émotif parce qu’on s’y sent bien et heureux. En famille. Mes filles explorent pas mal de destinations, mais si vous les questionnez sur ce qu’elles préfèrent c’est WOW DISNEY WORLD qui arrive en tête.

C’est dur (pour mon orgueil de globe-trotteuse), mais c’est leur réalité. Toutefois, elles ont leurs commentaires propres sur chacun des endroits visités.

Note à moi-même : trouver un truc pour apprendre à dire non aux filles qui veulent déjà retourner à Disney.

 

Ah, Oui ! la classique visite à Magic Kingdom, Disney, Floride
Ah, Oui ! la classique visite à Magic Kingdom, Disney, Floride

9-Vous vous êtes vraiment mariés à l’improviste ?

Vraiment.

Nous fêterons notre cinquième anniversaire de mariage cette année. Une belle surprise de la vie ! On s’est laissés prendre au jeu. Pas de regrets.

10- Chéri, on ne le voit pas ?

En effet. Chéri se fait discret. À sa demande. Il est d’un soutien exemplaire à l’ensemble de nos aventures. Il met ses critères et après on discute. On ne s’entend pas toujours, on fait des compromis. Le côté contemplatif c’est lui, celui de l’organisation, c’est moi.

Note à Chéri : merci pour ton ouverture et ton soutien sans faille.

11-C’est quoi ton blogue ?

Au Québec (et sûrement ailleurs) les blogueurs sont encore difficiles à mettre dans une petite case. D’abord, parce qu’il y a plusieurs types de blogueurs. Je me définis comme une blogueuse voyage fanatique des histoires d’ailleurs. Autrement dit, ça m’intéresse plus de vous RACONTER le POURQUOI je voyage (pour les gens, la culture, les anecdotes familiales générées) que le COMMENT.

À ce sujet, plein de blogueurs s’exercent super bien à vous fournir des détails sur les meilleurs hôtels, restos, etc. Moi je me situe davantage au niveau travel story : partager à travers mes mots, ce qu’on peut vivre ici et là-bas.

J’écris des billets trop longs. Je sais.

Note à moi-même : Est-ce vrai les rumeurs que le Québec s’avère 5 ans en retard sur la relation blogueurs-reste du monde ?

J'affectionne les histoires de brousse...ici, au Kenya
J’affectionne les histoires de brousse…ici, au Kenya

12-Votre prochaine destination ?

On attend votre carton d’invitation !

La ligne 1-800-you-est-ce-quon-va est toujours en fonction.

Miami la fashionata sera prochainement notre hôtesse.

Oui, Isabelle et Mathieu, Calgary est sur la liste. Je rêve de porter légitimement le chapeau de cowboy.

L’Afrique me titille. La Famille Pirate y déménage justement ses pénates.

Le Danemark est un candidat sérieux ex aequo avec notre éternelle Provence.

Merci d’être là.

Je suis toujours surprise de constater que vous êtes nombreux à nous lire. Faites-nous un petit coucou.

Et Go with the flow….

Signé,

Maman Globe-trotteuse

P

24 réflexions au sujet de “12 questions qui tuent à Maman Globe-trotteuse

  1. Comme d’habitude, j’adore votre fraicheur et ce billet devrait donner à quelque uns l’envie furieuse de prendre enfin l’air… en famille 🙂

  2. J’ai justement tellement hâte de repartir avec les mousses pour peut-être le baptême de l’air de la petite dernière! Ma question: Est-ce que c’est juste à nous qu’on fait des gros yeux quand on embarque en avion avec les enfants? 😉

    • Hum, ça dépend beaucoup pour les gros yeux. J’ai remarqué que les vols court-courrier du style voyage dans les Caraïbes où il y a une ribambelle d’enfants, nous sommes accueillis à bras ouverts. Sur les vols long courrier, je sens parfois des regards de passagers sans enfants.

  3. Un des meilleurs conseils qu’on m’a donnés lorsque je suis partie avec mon bébé c’est de ne pas me faire d’attentes… on a pris le rythme du petit et on a fait un super beau voyage… Je suis d’accord aussi sur le principe de ne pas trop en prévoir… on s’est un peu fait avoir avec trop de déplacements la dernière fois, à notre prochain départ… c’est une des choses que je ferai différemment… Merci pour toutes ces histoires, ça me confirme de continuer les voyages en famille 🙂

  4. Quel bon conseil Maude que celui ne pas se faire trop d’attentes ! Nous on fonctionne avec une liste: on inscrit tout au haut ce qu’on veut vraiment voir et on continue. À notre grande surprise, lors de notre séjour estival en Provence nous avons réussi à tout faire sur la liste…mais on savait qu’avec bébé, il ne fallait pas faire plus d’une heure de voiture sous peine de crisette 🙂

  5. On a tellement hâte de vous montrer notre nouveau coin de pays! Et pour la cowgirl en toi, c’est certain que le Stampede est un super événement (début juillet) mais peu importe quand vous viendrez, on trouvera toujours un ranch à visiter et un endroit ou dénicher un chapeau de cowboy digne de ce nom (et même des roses pour les mini-globetrotteuses). Vous nous manquez les amis! xx

    • Moi aussi je veux un chapeau de cowboy rose Isabelle from Calgary ! J’ai vraiment hâte de découvrir la canadienne en moi 🙂 Vous nous manquez beaucoup aussi ! Surtout actuellement un lendemain de tempête où je dois aller me promener seule avec bébé parmi toutes ces banquises…bisous xxx

  6. Moi je pense qu’à trois il faut quand même une dose de courage. Je veux dire 2 adultes 2 enfants, ça marche, mais là, il y en a toujours un qui peut prendre la fuite ! Mais moi je suis débordée avec une seule enfant, donc je ne suis pas bon juge.
    Je suis par contre tout à fait d’accord sur la question de lier école et voyage. D’ailleurs pour l’instant notre projet c’est l’école en voyage. Mais on verra bien où nous serons d’ici là.

    • Chouette Tiphanya, j’aimerais que tu nous en parles davantage de la conciliation école et voyage. En fait, comment je vois ça avec les 3, c’est que pour moi c’est pareil: le bordel c’est à la maison ou ailleurs. Ça pleurniche, se chamaille ou nous fausse compagnie quand bon leur semble :)…J’essaie d’ailleurs d’écrire cette réponse l’ordinateur au bout des doigts, car bébé tapote les touches…C’est fou ce qu’on les aime pour endurer ça 🙂 hi hi

      • En France cette année, on a tenté de nous vendre que l’école a 2 ans c’était le top… Quelques uns de mes proches ont également trouvé dommage que nous partions alors que ma fille pourrait sa rentrée en maternelle.
        A la place elle voyage, et au vue des enfants que nous rencontrons, elle est loin d’être en retard. Donc en gardant une orientation très libre (tendance unschooling avec une pincée de Montessori), avec le curriculum de maternelle français sous le coude, vive l’apprentissage du monde en voyage.

  7. Bonjour,
    Premier commentaire sur ce blog que je lis de temps en temps, et que j’apprécie de plus en plus ! Cet article est très vrai, tout comme celui que tu as (re)publié il y a qq jours où tu expliques que vous êtes partis au Japon avec votre fille âgée de 3 mois, malgré les cris d’horreur de ton entourage 😉
    Je vous souhaite à tous les cinq plein de beaux voyages pour 2014 !
    Aurélie.

  8. sympa votre blog, le mien je l’ai créé pour partager mes balades, des belles images de France (et oui, j’habite dans le sud-est, pas loin des champs de lavande !), nos voyages qui se font je pense dans le même esprit que le votre, mais avec … 4 enfants !
    On a voyagé 6 mois en Amérique du Nord en partie en vélo avec nos 4 enfants alors âgés de 2 à 10 ans, en 2009, et depuis 20 ans, quand on voyage, la priorité, c’est de rencontrer les locaux pour vivre un peu avec eux, c’est si riche… quand vous viendrez en Provence, passez chez nous !

    • Marie, je vais de ce pas visiter votre blogue ! Chapeau de bourlinguer avec vos 4 enfants ! Définitivement, ce contact local est ce qu’il y a de meilleur ! Ah, oui je vous fais signe c’est certain lors de notre prochain voyage en Provence. Bienvenue par ici 🙂

  9. Chapeau! mais t’es pas folle de voyager avec des enfants et un bébé??? Dans un pays étranger? Ah là là, on n’a pas fini de les entendre ces phrases! Mais grâce à internet on s’aperçoit qu’on est pas les seuls! Pour notre part, on économise un max pour pouvoir voyager chaque année, pour le blog on est plus dans les quand, comment, où et surtout, les voyages ce n’est pas fait pour se reposer! on se repose au boulot 😉

  10. Un p’tit coucou à la folle famille voyageuse ! Bon, il y a des Disneyland en France, à Hong Kong, au Japon, un PortAventura en Espagne, un chouette Legoland au Danemark… donc ça laisse quelques possibilités de faire rêver les enfants. Même avec des ados, on arrive à s’arranger pour l’école. Ils y gagnent en culture générale et ouverture d’esprit. Puis en grandissant, ils voyagent pour leurs études ou pour découvrir le monde (des chouettes alibis pour les parents pour voyager !).

  11. Nous voyageons en famille en vélo et on nous demande à la veille de partir : vous partez avec votre fille ( heuu non, on la laisse pour 3 ans à mes parents, pfff) vous les mettez ou vos bagages ? Combien de km par jour ? Vous dormez ou ?

  12. Merci! Tu me fais du bien. Nous préparons un voyage de 1 mois, en direction de espagne et de la France avec 3 enfants (6 ans, 4 ans et 10 mois) Depuis que je suis enceinte que je me renseigne pour trouver la destination). Nous hésitions en Californie et europe, et c est l europe qui a gagner. Mes billets sont acheter et j ai plein de commentaires : tu es courageuses d partir en famille. Même des agents de voyage, qui me disent ca pas de bons sang…. Chu pu capable, t entendre cela!!! C est justement, je veux partir avec ceux que j aime et que je suis bien. Pourquoi être courageuse!!! Merci pour tes trucs de pousettes. 😉

    J ai hâté de lire tes chroniques.

    • Bonjour Mélanie ! Super décision vous allez adorer l’Europe en famille et particulièrement ces deux pays que j’affectionne beaucoup: mes filles vivent chaque été plusieurs semaines en Europe…bébé Laëtie y est débarquée à moins de 3 mois. Les gens qui te disent cela non pas souvent voyagés. Normal d’avoir des craintes sur ce que l’on ne connaît pas…(ceci inclus aussi certains agents qui travaillent dans le domaine du voyage, mais n’on t pas nécessairement voyagé…). FAIS-TOI CONFIANCE! Ta maman voyageuse intérieure va immerger et tu verras que tes enfants s’en porteront bien! Surtout, reviens nous donner de tes nouvelles…bises xxx MGT

Laisser un commentaire